Comment faire une posture de pression auriculaire (Karnapidasana) en yoga

Home » Review » Yoga Basic » Comment faire une posture de pression auriculaire (Karnapidasana) en yoga

Comment faire une posture de pression auriculaire (Karnapidasana) en yoga

Cibles: mise au point, étirement de l’arrière du corps du cou au genou

Équipement nécessaire: tapis

Niveau: avancé

Ear Pressure Pose est une pose avancée apaisante. Dans les cours de yoga contemporains, on parle souvent de la façon d’intégrer les huit branches philosophiques du yoga dans votre pratique des asanas et dans votre vie. Karnapidasana est une pose de yoga rare qui fait littéralement cela, illustrant le principe de pratyahara . Pratyahara est décrit comme le retrait des sens, c’est-à-dire exclure les stimuli externes afin que vous puissiez tourner votre attention vers l’intérieur. Vous pouvez vous échauffer jusqu’à la posture de la pression des oreilles avec la pose de la charrue ( Halasana ). Il peut être utilisé dans une séquence avancée d’ouverture de la hanche ou centrée sur les ischio-jambiers.

Avantages

Cette pose étire le cou, les épaules, le dos, les fessiers et les ischio-jambiers. Les avantages mentaux de la réduction des stimuli demandent de la pratique, mais vous pouvez avoir un aperçu de ce que cela pourrait ressentir dans cette posture si vous utilisez vos genoux contre vos oreilles pour vous couper des sons qui vous entourent. Pour continuer votre exploration, fermez les yeux et concentrez-vous exclusivement sur votre respiration pendant le court laps de temps que vous êtes dans cette pose. Souvenez-vous de ce sentiment et essayez d’y revenir dans votre pratique de méditation pendant ou en dehors des cours.

Instructions étape par étape

  1. Commencez par la pose de la charrue avec les épaules repliées sous. Vos mains peuvent être à plat sur le sol ou entrelacées derrière votre dos.
  2. Pliez vos genoux et amenez-les au sol de chaque côté de votre tête.
  3. Reposez le dessus de vos pieds sur le sol.
  4. Laisser les genoux exercer une légère pression sur les oreilles, coupant momentanément les distractions auditives.
  5. Prenez au moins cinq respirations avant de relâcher vos bras et de sortir lentement de la posture vertèbre par vertèbre.

Erreurs fréquentes

Il y a du poids dans le cou dans cette position, alors ne bougez pas la tête d’un côté à l’autre. 

Modifications et variations

Vous pouvez travailler jusqu’à cette pose ou l’approfondir de plusieurs manières.

Besoin d’une modification?

Ne vous inquiétez pas si vos genoux ne touchent pas le sol. C’est bien de garder les genoux en l’air jusqu’à ce qu’ils touchent le sol naturellement.

Prêt pour un défi?

Une autre façon de sortir de cette pose est de faire un saut périlleux arrière de style Ashtanga ( Chakrasana ). Relâchez vos bras derrière votre dos, pliez vos coudes et amenez la paume de vos mains sous vos épaules comme si vous vous prépariez à faire la pose de roue ( Urdhva Dhanurasana ). Courbez vos orteils et poussez dans vos paumes pour redresser vos bras pendant que vous faites un rouleau arrière dans le chien orienté vers le bas ( Adho Mukha Svanasana ).

Sécurité et précautions

Comme cette pose est une inversion, elle doit être évitée si vous souffrez d’hypertension artérielle ou d’une maladie cardiaque. Vous ne devriez pas non plus le faire si vous êtes enceinte car cela comprime l’estomac. Évitez-le si vous avez une blessure au cou. Si vous ressentez de la douleur, sortez lentement de la pose.

Essaye le

Incorporez ce mouvement et d’autres similaires dans l’un de ces entraînements populaires:

  • Séquence d’inversion de yoga
  • Ouvre-hanches de yoga
  • Postures de yoga pour les ischio-jambiers